Le jardin sous-terrain

Installation au Bastion de Greguennic, Vannes, mai 2010

Tout au bord de l’oubli, à la frontière de l’effacement, un jardin où le temps s’est arrêté.

Arrêté ou suspendu…….. Suspendu aux questions qui n’auront que des réponses inachevées, suspendu par quelques fils, ………et dans ce vide, l’araignée continue de tisser sa toile puis attend.
Mais dans ce temps qui semble figé, il y a encore quelque chose d’absent……………

« Il y a toujours quelque chose d’absent qui me tourmente » Camille Claudel

Pour plus de photos rendez-vous rubrique « La galerie »