L’attente

Galerie Medusa, Bayeux, du 7 au 14 septembre 2017

Galerie Totem, Dinard, du 20 juillet au 30 août 2016

CP_10x15-OK

L’installation et les œuvres graphiques présentés à la Galerie Totem, L’attente, traite, au travers du mythe de Pénélope, du jeu entre la forme, construite, puis déconstruite ; du jeu du temps, le jour, puis la nuit. Sur le seul espace du métier, Pénélope gagne du temps en faisant et défaisant sans cesse. Elle réinvente le temps de l’attente…
information : Pénélope est dans l’écriture, c’est son journal intime qu’elle rédige en tissant ; le verbe tisser a d’ailleurs la même racine latine (texere) que le mot texte.
désinformation : Puis elle efface tout, elle détisse, délie ; le mot analuô « délier, détissé » en grec ancien a la même racine que «analyse». Et si dans l’acte du «faire» et du «défaire», sans cesse…s’il y avait un côté trouble obsessionnel compulsif chez Pénélope qui prête à l’analyse?

Plus d’images dans la galerie « l’attente »