Les cabanes de Nizon

Installation sur site,  fils, lierre, coton, terre  juin 2007
Le site se mérite! Tout d’abord on arrive au bout de la petite route qui passe par St Maudé laissant Nizon sur la droite et Pont Aven plus au sud. Un petit chemin serpente à travers un bois dense, protecteur. Tout le long du chemin, les oeuvres des habitants de Nizon, des photographies anciennes reprises avec des couleurs vives, balisent ce chemin.

Puis on aperçoit le ruisseau qui coule dans le creux du vallon et les petites îles de Kerévennou qui le ponctuent.

Et là, on commence à entendre les cris des enfants qui s’éclaboussent allègrement dans le ruisseau, les éclats de rire, et on comprend l’idée folle de Fanch l’Hermitte, l’un des organisateurs de cette fête des cabanes, se rappelant les cabanes que lui et ses copains montaient pendant que leurs parents moissonnaient, lui qui a depuis 15 ans oeuvré pour que cette pratique se perpétue.

Et là opère la magie des lieux, nous aussi, on a envie de construire notre cabane!