Maman, t’as la peau douce

Léa a des blessures…des blessures à l’âme. Longtemps, très longtemps ce mal être est resté enfoui en elle. Ne rien dire, se taire…comme sa propre mère. Et puis, Léa s’est donné le droit…elle crache ce qu’elle a gardé si longtemps dans ses tripes, elle jette ces mots sur le papier comme elle donnerait des claques. Et ce texte, on le reçoit, comme un uppercut…et il nous fait vaciller…

J’ai rencontré Léa, je lui ai proposé d’illustrer son texte. Des lignes, qui s’entortillent, comme des liens ombilicaux entre Léa et son fils…et Léa et sa maman.

Nous avons fait à deux ce livre d’artiste, édité en 6 exemplaires.

Si vous êtes intéressé par ce livre d’artiste n’hésitez pas à me contacter à cette adresse mail : leroux.danielle@orange.fr

Edition L’oeil de la méduse